Origine du nom   "Ormoy"
Jusque dans les années 1980, Ormoy possédait encore des Ormes puis vint le terrible ravage de la graphiose, (Ceratocystis ulmi), maladie parasitaire qui a décimé les Ormes de la région. En fait, Ormoy était surtout célèbre pour son ORME.

Imaginez il y a plus d'un siècle, le voyageur poussièreux et fourbu, qui arrivait par la route du Mont St Sulpice. Il s'arrête quelques secondes, et contemple le merveilleux panorama. A droite la vallée de l'Armançon, au loin la foret d'Othe. A gauche le val du Serein. Ormoy occupe le plateau au bout de la route. Juste avant d'arriver à Ormoy, sur le petit chemin qui mène au cimetière, se dresse, majestueux, le fameux "ORME" d'Ormoy.

Déjà au milieu du 19ème siècle, il est reconnu comme étant un des plus gros arbres de la région. En 1856, sa circonférence à un 1,50 m du sol était déjà de 3,60 m. On dit qu'il aurait été planté à l'époque du bon roi Henri IV.

Hélas, il fut durement étayé par l'EDF en 1962 afin de faciliter le passage d'une ligne à haute tension. La maladie a finalement eu raison de ce géant. Il fut abattu au début des années 1980.

La graphiose de l'Orme est une maladie qui a été bien étudiée par les phytopathologistes de nombreux pays, notamment par les chercheurs français de l'INRA (l'Institut National de la Recherche Agronomique). Il existe actuellement des souches d'Ormes résistantes à la graphiose.

Espérons que les habitants et amis de la commune dOrmoy, ainsi que leurs élus prendront un jour l'initiative de replanter des Ormes, et de faire revivre cette partie essentiel du patrimoine historique et naturel du village d'Ormoy.

page 1  page 3   page 4   page 5    page 6

Retour à la case départ